Continue
imider-poster

Les Hommes Libres

En cours de production

Un projet de série documentaire consacré à la résistance Amazigh en Afrique du Nord.

Les Hommes Libres se propose de dresser une radiographie de la résistance berbère nord-africaine et de ses acteurs. Il nous dévoile le quotidien, les espoirs, les combats et les déceptions d’une jeunesse militante et inspirée. C’est ce chemin de résistance que le film veut creuser.

Le premier fil de la berbérité nous l’avons tiré lors de notre premier repérage au Maroc en Septembre 2013, à Imider, dans un petit abri à 1 400 m d’altitude. Entouré de Moha et de Brahim, c’est sous cet abri que nous avons vu défiler la relève Amazigh, de jeunes hommes ponctuant leurs entrées d’un ‘Azul’ (‘Bonjour’ en Tamazight) repris en écho. De cette rencontre avec ces ‘Hommes libres’, une réalité s’est imposée, presque palpable : la fière et résistante racine berbère. Elle est l’essence même de ce film, contemporaine et historique, rationnelle et irrationnelle. Ce peuple n’est pas homogène et loin de nous l’idée de le rendre. Afin d’en rendre compte, nous faisons le choix de conserver sa dimension transfrontalière et de l’incarner par la jeune génération berbère nord-africaine. Maroc, Algérie, Tunisie, Libye, Îles Canaries : les combats se mêlent, les revendications se fondent, l’identité se fait plurielle. Que signifie aujourd’hui être berbère ? La berbérité ou amazighité est une notion évolutive à plusieurs facettes. Le passage par l’histoire individuelle de ces communautés permet d’accéder à un sentiment plus général sur la situation sans perdre de vue la réalité vécue, quitte à s’affranchir de l’ambition d’une compréhension totalisante qui ne cesse d’échapper. Le but n’est pas de les filmer comme des objets de réflexion qui alimenteraient une démonstration mais bien comme des êtres en résistances.

À travers l’évolution et la transformation profonde vécue par les personnages, le documentaire met en lumière l’architecture d’un mouvement de résistance transnationale. Entrelacs de scènes collectives et intimes, cette chronique berbère est un projet qui se veut témoin de la lutte des peuples Amazighs pour la reconnaissance de leur identité. Du Maroc, à l’Algérie, en passant par La Tunisie, La Libye et les Iles Canaries, Les Hommes Libres nous entraîne à la découverte de territoires aux frontières floues et mouvantes. Force est de constater que le mouvement berbère ne porte plus seulement des revendications culturelles et identitaires. Actifs dans différentes luttes sociales de ces dernières années, les Amazighs veulent maintenant trouver leur place dans les forces du changement à l’œuvre. Et c’est cette dynamique que le film se promet de dévoiler. Si la question des minorités pourrait sembler marginale face aux défis politiques auxquels est confrontée la région, elle est pourtant symptomatique du changement intervenu. Car elle révèle que ces militants se mobilisent pour entrer dans une forme majeure de la modernité : la reconnaissance de la différence.

Un projet d’Adeline Bailleul & Tarek Bouraque

  • imider-poster
  • prison

    Strip Search my Soul

  • african-brothers-affiche

    African Brothers